Son histoire

La vie de Flore Espina, femme amputée et cavalière de paradressage

Je m’appelle Flore Espina, j’ai 36 ans et je suis  cavalière de paradressage amputée grade V.

Mon  principal objectif est de vivre chaque instant pleinement et de montrer à l’humanité que la plupart des limites sont dans notre tête.

Le plus grand  handicap est la peur, avoir peur d’échouer avant même d’avoir essayé . Ma devise est qu’il faut d’abord tenter  et ensuite on peut décider si on y parvient ou pas.

Je suis née en Suisse et je suis passionnée par les chevaux depuis que j’ai commencé à monter à l’âge de 4 ans.

Quand j’ai atteint la majorité , j’ai décidé de déménager en Espagne où je voulais étudier la carrière de vétérinaire, ce qui était mon rêve depuis que j’étais enfant.

Accident

Après 1 an en Espagne à effectuer différents travaux pour économiser assez d’argent pour commencer mes études, j’ai souffert d’un accident de moto en 2006. Une voiture m’a heurté et je me suis cassé la jambe.

À l’hôpital, à la suite d’une négligence médicale, ma jambe s’est gangrenée et ils ont dû l’amputer. Après 100 jours aux soins intensifs, 27 opérations et une défaillance multi organique, j’ai sauvé ma vie et ma volonté de vivre a gagné la partie.

Et après...

J’avais 21 ans, un corps mutilé et j’ai dû réapprendre à marcher, à me lever, à monter les escaliers, à aimer mon nouveau corps et à vivre avec le regard des autres. Puis j’ai réalisé que la vie me donnait une seconde chance et qu’il était préférable pour moi de ne pas la gaspiller. Je me réveillais donc tous les jours avec la ferme intention d’être heureuse et de profiter de cette nouvelle opportunité de vivre qui m’était donnée. C’est à ce moment-là que j’ai repris l’équitation.

J’ai commencé à monter sans jambe et sans prothèse. Au début, c’était très difficile parce que j’étais physiquement affaiblie et épuisée mentalement, mais je me suis remise en selle et cela a été ma meilleure réhabilitation.

Etude et vie de maman

Après l’accident, j’ai d’abord commencé à travailler et à économiser de l’argent pour mes études, puis j’ai obtenu un diplôme en médecine vétérinaire et j’ai eu mon fils Noah. Il était ma plus belle revanche sur la vie. Quand j’ai terminé mes études, j’ai commencé à faire de la compétition en paradressage et la première saison j’ai été intégrée dans l’équipe Suisse et j’ai représenté la nation dans une compétition internationale en plus de faire plusieurs compétitions nationales. La deuxième année, j’ai été promue dans la catégorie élite, j’ai continué à représenter la Suisse et j’ai été présélectionné pour les jeux olympiques de Tokyo.

Projet de futur

Mon objectif à court terme est de me qualifier pour la prochaine coupe du monde qui aura lieu au Danemark en août 2022. Je veux continuer à courir sur des championnats nationaux et internationaux. Mon plus grand objectif à moyen terme est de me qualifier à nouveau pour les prochains Jeux Olympiques qui auront lieu à Paris en 2024.

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Youtube

Toutes les vidéos

Sports
Rechercher une vidéo...
Sports
00:28
Lire la vidéo
Shooting Unyq
00:15
Lire la vidéo
Marche ossür
00:32
Lire la vidéo
SPOT FLORE ESPINA cavalière  amputée
06:23
Lire la vidéo